Hépatite B

Virus de l'hépatite B au microscope électronique. Centers for Disease Control and Prevention (USA).

Les hépatites sont des inflammations du foie. L’hépatite B est causée par un virus, le VHB. Maladie très fréquente, souvent sans symptômes, elle peut se traduire par des troubles digestifs, des nausées et vomissements, et, dans les cas les plus graves, devenir une maladie chronique, pouvant, rarement, provoquer la mort.

Une maladie sexuellement transmissible

L’hépatite B se transmet principalement par les rapports sexuels (sperme, sécrétions vaginales, salive) et par voie sanguine. Pour qu’il y ait transmission, il faut que l’un de ces liquides corporels d’une personne infectée entre en contact avec le sang de la personne non infectée.

 Prévention, se soigner

Le préservatif est le moyen le plus efficace pour se protéger lors des rapports sexuels.

Par ailleurs, il existe depuis 1982 un vaccin contre l’hépatite B. Celui-ci a donné lieu à polémique (il était soupçonné de provoquer la sclérose en plaque), mais aucune étude scientifique n’a pu établir de lien causal entre le vaccin et la sclérose en plaque.

Lorsque l’on est infecté, il n’y a pas de traitement à suivre, sinon quelques recommandations (comme l’arrêt de l’alcool). Dans 90% des cas, la maladie évolue vers la guérison. Dans les 10% restants, elle devient une maladie chronique, dont les personnes atteintes sont porteuses à vie (sans nécessairement être malades). Dans ces derniers cas, il existe des traitements médicamenteux pour contenir les effets de l’infection.